Le moulin à images de Laurent Millet © Laurent Millet

Le moulin à images de Laurent Millet

En 2004, Laurent Millet investissait le Moulin de la Baysse pour y créer une Camera Obscura. Quatorze ans après, il vient présenter à côté de sa Camera Obscura, toujours en place, deux oeuvres vidéo récentes. Cette exposition proposée par l'association Excit'Oeil est réalisée en partenariat avec l'Agence culturelle départementale.

Quelques repères historiques
C'est en 2004 que Laurent Millet, photographe et plasticien, invité par la Mairie d'Excideuil, les riverains de La Loue et l'association Excit'oeil, a imaginé de transformer le moulin à moudre le grain du XIXème siècle en "moulin à images" en y concevant une Camera obscura, procédé bien connu à la Renaissance et même depuis l'antiquité.
Depuis 2004 donc, le paysage extérieur d'amont et d'aval de La Loue se reflète à l'intérieur même du moulin de façon inversée, entraînant le visiteur dans un jeu d'images et d'illusions.
Depuis cette réhabilitation du Moulin qui devenait ruine, et qui fut rénové par le cabinet La Gare-Architecte d'Excideuil, dans le cadre d'un partenariat avec La Fondation de France (« Les Nouveaux Commanditaires"), les pêcheurs à la mouche ont réinvesti le lieu et l'association Excit'Oeil pour sa part a créé "Les Rendez-vous de mai au Moulin de la Baysse" afin de faire vivre la Camera Obascura.
Depuis 2006, douze  artistes contemporains se sont succédés et ont investi le lieu, mettant  leurs oeuvres en résonance avec le moulin et son environnement.
En 2018, Laurent Millet, qui entretemps, a été lauréat du Prix Nadar en 2014 pour le livre Les Enfantillages Pittoresques et a obtenu l'année suivante le Prix Niepce, a accepté de revenir au Moulin de La Baysse à la demande d'Excit'oeil.

Parcours dans les méandres de la fabrication de l'image
Laurent Millet s'intéresse au statut de l'image et adopte des médiums très variés : vidéo, chambre photographique, dessin, construction ou installation, questionnant inlassablement la fabrication de l'image, sa matérialité, son rapport au réel...
Pour réinvestir le Moulin, il a choisi d'y introduire deux créations vidéo afin d'établir un contrepoint au mouvement des images généré par sa machine optique.
Le visiteur pénétrera dans le Moulin par la camera obscura avant d'atteindre la salle d'exposition, où l'artiste présentera une vidéo de 9 minutes, très surprenante, qu'il a intitulée Ô gué ma mie Ô gué qui montre l'eau d'un ruisseau qui coule ("la vie s'en va comme cette eau courante") entraînant le squelette d'un oiseau dans une danse macabre. Vanité contemporaine en quelque sorte.
Ensuite le visiteur s'avancera dans la salle de convivialité transformée en salle de projection et découvrira Les Tempestaires (43 minutes), oeuvre vidéo"très liée à la fabrication des images et à l'imaginaire convoqué par la camera obscura", dont elle est contemporaine (2004).
Les éléments du paysage où apparaissent tantôt des animaux, tantôt des humains, se succèdent au gré d'un rythme très élaboré.

Propos de Dominique Le Lan Tallet, Présidente de l'association Excit'Oeil

 

Exposition du 5 au 27 mai - Moulin de la Baysse - Excideuil
Entrée libre tous les jours de 15h à 18h (fermeture le mercredi)
Rens. 09 53 62 45 16 et 06 88 59 53 60
Partenaire : association Excit'Oeil