Little Tighter : La voix dans tous ses états © Claire Bergerault : Jef Rabillon / Frédéric Jouanlong : Asier Gogortza

Little Tighter : La voix dans tous ses états

Le duo Claire Bergerault et Frédéric Jouanlong promet à nos oreilles un voyage vers des territoires sonores bien étranges, dans lesquels on n'imaginerait même pas la voix s'aventurer. Et pourtant, dans un subtil mélange de maîtrise et de lâcher-prise, ces deux musiciens rompus à l'improvisation vont faire fusionner leur créativité et leur technicité au-delà de toute attente.

Little Tighter - peu resserré -, comme la peau du tambour au contact du feu pour qu’elle puisse justement se tendre…
Little Tighter est la traversée de deux voix. Celles de Claire Bergerault et de Frédéric Jouanlong. De leur passion de l’improvisation est né un duo qui pousse à leurs confins les ressources de la voix.
Frédéric Jouanlong donne le ton et raconte comment, lors d’une retraite dans le grand nord canadien, il sent sa voix changer de registre : « Je n’ai toujours été que dans des voix de tête. Je n’ai à peu près fait que rendre cérébral tous mes projets musicaux. Là (…), j’ai senti l’opportunité de faire descendre ma voix. Vers mon ventre, dans les forêts et parmi les bêtes. Aussi. Je me suis perdu pour pouvoir y être. De la tête au viscéral. Du grand froid à la forêt. De la nuit au feu. »

Chanteuse, accordéoniste et chef d’orchestre, Claire Bergerault participe aujourd’hui à plusieurs projets dans le domaine de la musique improvisée, expérimentale, ainsi que celui de la musique contemporaine.
Frédéric Jouanlong, chanteur, poète, performeur, musicien, plasticien, danseur... est un créateur lucide qui sait se situer dans le champ de la création actuelle.

Extraits d'un entretien de Claire Bergerault ( site de l'association Einstein on the Beach)

Pourriez-vous donner une définition de l’expérimentation musicale ?
L’expérimentation musicale c’est pour moi oublier ce que l’on sait, en sachant que cela est vain, et imaginer ce que l’on ne sait pas. C’est un état de corps et d’esprit, laisser faire en conscience peut être. C’est un ajustement perpétuel de tout cela réuni.

Que signifie l’improvisation dite libre ou totale ?
Je crois que l’improvisation libre ou totale n’existe pas. On part toujours de quelque part avec son passé, avec ses réflexions, avec ses choix esthétiques, ses goûts. Tout cela est présent dans la musique, c’est ce qui nous caractérise, nous construit.
On peut avoir le fantasme de faire une musique libre mais libre de quoi, de qui ? De nous peut être. Je crois que la liberté commence à partir du moment où l’on sait qu’elle n’existe pas. Et il faut tout faire pour la conquérir.

Quelles sont les racines de l’improvisation, selon vous ?
Un enfant quand il apprend le langage babille, teste, expérimente. Il y a un âge où il comprend que c’est sa propre voix qui émet ce son. Cet âge m’émerveille toujours. Pour moi, c’est ça la racine de l’improvisation. Le malheur, c’est qu’après, ça se perd… !

Samedi 13 octobre - Saint-Laurent-sur-Manoire - Eglise
18h30 : Restitution du projet "L'inventivité dans la voix"
19h15 : apéritif convivial
20h30 : Little Tighter

Entrée gratuite
Renseignements : 05 53 04 23 16 (ACIM)




Témoignage d'une participante au projet De l'inventivité dans la voix

Liliane Bodin
Avec Claire Bergerault, nous avons cherché à produire des sons jamais explorés, qui nous ont fait sortir de nos sentiers habituels. Ensuite Claire nous demandait de reproduire à l’identique les sons improvisés, ce qui nous a fait travailler avec rigueur et en conscience, nous amenant à une sorte de maîtrise de l’improvisation - ce qui n’est pas du tout contradictoire - .
Le parti-pris artistique de Claire : la nécessité placée dans chaque son émis, nous a bien fait avancer. On n’est pas dans un discours linéaire, ni un bavardage spontané. C’est plutôt une fabrique de perles, des sons précis, posés, contrôlés entre lesquels le silence prend tout son sens.

Prochains ateliers avec Claire Bergerault

Partenariat ACIM & Einstein on the beach