La parade moderne La parade moderne © Yvan Clédat

La parade moderne / Clédat et Petitpierre

Couple d’artistes fusionnel, Yvan Clédat et Coco Petitpierre se sont rencontrés en 1986. Sculpteurs, performers et metteurs en scène, ils interrogent tour à tour l’espace d’exposition et celui de la scène au travers d’une oeuvre protéiforme et amusée dans laquelle les corps des deux artistes sont régulièrement mis en jeu. Leurs oeuvres sont indifféremment présentées dans des centres d’arts, musées, festivals ou théâtres, en France et dans une quinzaine de pays.
En parallèle de leur activité artistique commune ils collaborent ensemble ou séparément, avec de nombreux metteurs en scène et chorégraphes.

Dans un aller-retour permanent entre sculpture et performance, les créations de Clédat & Petitpierre prennent des formes singulières. Leurs “sculptures à activer” oscillent ainsi entre deux temporalités : celle “durable” de l’exposition et celle de l’événement performatif.
Conçue sur le mode du défilé de carnaval, La Parade Moderne est une oeuvre sculpturale et déambulatoire, constituée de 10 figures, librement puisées dans les oeuvres peintes de grands artistes de la première moitié du XXe siècle : Magritte, Ernst, De Chirico, Léger, Munch, Arp, Brauner, Malévitch... En y regardant de plus près, on reconnaît le personnage hurlant du célèbre tableau d'Edvard Munch, Le Cri, celui de L'Ellipse de René Magritte ou La Femme au chat de Fernand Léger…
Les deux plasticiens et performeurs s'inspirent également du ballet Parade, imaginé en 1917 par Cocteau, Satie et Picasso et Massine pour les Ballets russes, dont l’esprit nouveau, la dimension fantaisiste et burlesque avaient fait polémique.


 A PROPOS DE FRADIN CULTURE ET PATRIMOINE
Les artistes Clédat & Petitpierre rencontrent le bordelais Norbert Fradin un an après la création de La Parade Moderne à l'occasion de la Biennale d'Anglet en partenariat avec le FRAC AQUITAINE en 2013.
Fradin Culture et Patrimoine contribue depuis plusieurs années par sa collection exemplaire au rayonnement d'oeuvres tissant un lien vivant entre tradition du passé et modernité.
Depuis, Norbert Fradin permet par sa mise à disposition gracieuse la diffusion nationale et internationale de cette sculpture présentée soit comme oeuvre dans des espaces muséaux ou des centres d'art contemporain soit comme performance au sein de programmation d'art vivant et notamment à l'occasion de festival ou évènements prestigieux comme la FIAC Paris, le Zurcher Theater Spektalel - Zurich, MONS Capitale Européenne de la Culture, Festival UOVO -Turin et Milan, Centre Pompidou - Paris, Opéra de Bordeaux, Opéra de Lille, Festival Roma Europa - Rome, Festival Esplanade - Singapour...

PÉRIGUEUX - Espace culturel François Mitterrand

Exposition du 20 mars au 12 avril 2019
Vernissage : vendredi 5 avril à 18h
Ateliers en famille : samedi 30 mars à 15h30
(sur réservation au 05 53 06 40 02 ou 06 75 64 58 98)
Médiations et visites commentées au 05 53 06 40 02 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

VERNISSAGE DE LA PARADE MODERNE + ACTIVATION DES SCULPTURES LES BAIGNEURS
Espace culturel François Mitterrand - Périgueux
vendredi 5 avril à 18h
Lors du vernissage, le public sera invité à assister à l’activation des sculptures Les Baigneurs.
Les Baigneurs : Puisant à nouveau dans le corpus de la peinture moderne, Clédat & Petitpierre mettent ici en scène deux baigneurs, aux silhouettes généreuses soulignées de maillots à rayures, dans un intermède ludique,
fantasque et coloré…
Renseignements : 05 53 06 40 00 (Agence culturelle)


 

Dans le cadre du rendez-vous jeunesse Spring ! Clédat et Petitpierre présentent Ermitologie adaptation jeune public du spectacle Les songes d'Antoine au Palace à Périgueux
Ermitologie - est une invitation à naviguer dans le monde de l’art. Imaginée par les performers, sculpteurs et metteurs en scène, Clédat & Petitpierre, cette traversée désordonnée et amusée à travers l’histoire de l’art mêle allègrement Saint Antoine de Flaubert, Alberto Giacometti, l’art paléolithique,
Max Ernst, et la renaissance italienne. Les artistes convoquent en un joyeux croisement, le végétal, l’animal et la robotique, brouillent les échelles des corps, inventent des costumes-sculptures à la corporalité perturbée, tout en dissimulant les visages et corps des interprètes. Le seul à nous regarder en face est un oiseau-lapin radiocommandé.
Un orage diluvien s’abat sur un paysage miniature dans un environnement sonore de matières et de textures.
Les songes d’Antoine s’invente comme une mécanique du sensible, où tout prend vie, s’observe, interloque et avec quoi on s’émeut à jouer et à regarder jouer.

PERIGUEUX - Le Palace
mercredi 3 avril à 15h - Les Songes d'Antoine (séance tout public)
jeudi 4 avril à 10h et 14h - Ermitologie (séances scolaires)
Renseignement et Inscription : 05 53 53 18 71 (L’Odyssée)