Simon Nicaise © Simon Nicaise - 2019

Simon Nicaise

Depuis 2018, Simon Nicaise emboîte le pas des compagnons du devoir. Il considère chacune de ses résidences comme une étape du traditionnel Tour de France et ce séjour lui offre l'opportunité de mener ses recherches personnelles en s'inspirant des ressources locales.

Actuellement, les projets de Simon Nicaise se dessinent au gré d’une itinérance désirée, épousant la tradition du compagnonnage dans ce qu’elle suppose de mobilité, de transmission de savoir-faire, une tradition marquée par ses rituels et ses devoirs, son exigence, sa dimension initiatique. La résidence à Sarlat s'inscrit dans ce parcours comme une étape du Tour de France que l'artiste a entrepris en 2018. « Le voyage constitue, au-delà de la rencontre des techniques et des expériences, ce parcours de la vie au cours duquel l’homme se construit grâce aux épreuves à surmonter et aux étapes à franchir »*.
Simon Nicaise y recherche l’opportunité de se déplacer et de se confronter à de nouvelles techniques, mais aussi de mettre à l’épreuve la faisabilité des projets restés à l’état de concepts.
Les créations qu’il présente en fin de résidence, mêlent des symboles du compagnonnage et des objets quotidiens qu’il transfigure habituellement dans son travail comme la fleur, le cierge, le noeud. L’"artiste compagnon" dévoile ainsi au visiteur ses oeuvres-emblèmes : une canne composée d’assemblages de mains et de pieds miniatures en plâtre, des boutons de vêtements en forme de coeur, coquillage, marteau, et autres objets fétiches.,
une série de pieds-de-biche en bronze, ornés d'une tête de serpent à leur extrémité, référence à la pratique disparue de chasseur de vipères. Puis, en guise de chef-d’oeuvre, tel le compagnon qui vise le titre de meilleur ouvrier de France, il propose un ensemble de bouteilles aux multiples formats et couleurs flanquées d'un escalier tournant (rappelant qu'il fut apprenti menuisier) comme pour concilier savoir-faire et convivialité.
L’ensemble de ces pièces est présenté sur un « autel », imaginé par l’artiste et réalisé par l’équipe technique de la Ville, délibérément placé dans le choeur de la Chapelle des pénitents blancs qui vient d’être récemment restaurée et ouverte au public.

*Source : site des Compagnons du Tour de France - Grenoble

Exposition du 12 octobre au 17 novembre 2019
Vernissage : samedi 12 octobre à 11h30

Entrée libre du lundi au dimanche de 11h à 13h et de 14h à 17h, sur réservation pour les groupes
Chapelle des pénitents blancs
Rue Jean-Jacques Rousseau à Sarlat

Renseignements
05 53 29 82 98 (Service du Patrimoine - Ville de Sarlat)
05 53 06 40 04 (Agence culturelle départementale)

Partenaires : Ministère de la Culture /DRAC Nouvelle-Aquitaine, Conseil départemental Dordogne-Périgord, Ville de Sarlat, Conseil régional Nouvelle-Aquitaine, Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord.

 

BIVOUAC EN BUS

2 départs possibles :
- 13h : départ de Carsac-Aillac / Circuit : Carlux - Sarlat - Meyrals - Les Eyzies - Carsac-Aillac
- 14h30 : départ des Eyzies / Circuit : Meyrals - Sarlat - Carsac-Aillac - Carlux - Les Eyzies
19h : Monôme[s], spectacle audiovisuel au Pôle d’interprétation de la Préhistoire (Les Eyzies)

Tarifs bus : 10 euros.
Inscriptions en ligne
Renseignements : 05 53 06 40 00

FLASH INFO

Un mardi, une œuvre

Chaque mardi à 16h45 à l'Espace culturel François Mitterrand, en lien avec le programme d’exposition, des ateliers arts visuels de 45 minutes sont proposés aux enfants à partir de 5 ans

Au temps des hérétiques

Nouvelle conférence proposée par Jean-François Gareyte, médiateur à l'Agence culturelle

Appel d'offre / marché à procédure adaptée

Souscription d'un contrat d'assurance
Offres à envoyer avant le 15 novembre à 12h
Télécharger le cahier des charges