Le long d’une rivière au nom évocateur, il est des lieux qui méritent d’être révélés ou mieux connus. Châteaux et lavoirs, pigeonniers et églises, ponctuent le paysage… Plus atypique, un canal, doté de nombreux ouvrages d’art, souligne la vallée. Et puis, il y a des artistes, des artistes d’aujourd’hui, ceux qui aiment poser leur regard et créer des oeuvres de manière contextuelle, en résonance avec les lieux. Comment ne pas les inviter le temps d’un été à nous révéler des histoires cachées, oubliées, à souligner un panorama ou à nous interroger…
Au château de Monbazillac, c’est la question posée par l’ellipse sans titre de Felice Varini, l’artiste qui sait depuis longtemps, à travers le monde, accrocher et surprendre le regard des visiteurs.
Dans un autre château, celui de Montréal, en vallée de Crempse, Alexandra Sá nous invite, simplement et avec élégance, à la pause, à prendre du temps…
En passant du jardin des Tuileries à Trémolat, la sculpture énigmatique de Julien Tiberi murmure dans la petite église St-Hilaire, silencieuse, récemment restaurée.
Pour les vacances de la très citadine TINBOX, galerie d’art mobile, il fallait trouver un terrain de camping bucolique. Johann Bernard et Suzanne Husky nous offriront leurs jardins imaginaires sur les rives de la Dordogne, à Lalinde. Pedro Marzorati, un artiste préoccupé par la vie du monde et l’avenir de la planète, notamment la montée des eaux, plonge ses hommes bleus dans le bassin d’écluses du canal, à Tuilières.
A deux pas de là, sur le promontoire d’un port insolite, il dépose une main géante pour interroger l’homme face à la rivière. Sous les greniers du château de Monbazillac, où s’égarent parfois les pigeons et autres petits mammifères, Claire MORGAN, amoureuse de la nature, sait nous émerveiller et nous bouleverser. Nous savons tous que la vie ne tient qu’à un fil… Enfin, sur la terrasse de la mairie de Creysse, les mots de Christian Robert-Tissot résonneront tout au long de ce parcours artistique qui veut, depuis sa création, s’adresser au ‘grand public’.
Annie Wolff Commissaire artistique d’épHémères

Sur des sites emblématiques ou insolites, 8 artistes ont installé des oeuvres in situ en résonance avec le patrimoine.

→ Johann BERNARD et Suzanne HUSKY / à LALINDE, au camping de La Guillou, en bord de rivière, dans la Tinbox mobile
→ Pedro MARZORATI / à TUILIERES,  commune de MOULEYDIER, le long de la “Voie verte”, dans le bassin du canal et au port
→ Claire MORGAN / au Château de MONBAZILLAC, dans les salles du château
→ Christian ROBERT-TISSOT / à CREYSSE, au-dessus de la “Voie verte”, près du parc Bella Riva, sur la terrasse de la mairie
→ Alexandra SÁ / à ISSAC, au Château de Montréal, dans le parc ***
→ Julien TIBERI / à TREMOLAT, dans l’église St Hilaire (XIIe siècle)
→ Felice VARINI / au Château de MONBAZILLAC, dans la cour du château


Samedi 6 juillet  : découverte du parcours épHémères #7 
10h : Départ du Château de Monbazillac pour la découverte du Parcours Circuit en car (pas de réservation, départ à 10h précises sur le parking) 
19h 30 : Vernissage épHémères #7 à Monbazillac
Etapes
Creysse, déjeuner dans le parc (pique-nique à partager…)
Tuilières, pause fraîcheur
Monbazillac, Cocktail vernissage, terrasse du Château

Pendant la durée de la Biennale épHémères, des découvertes commentées sont programmées pour découvrir le parcours: jeudi 18 juillet, jeudi 22 août et jeudi 19 septembre.
Rdv : à 14h, Château de Monbazillac, parking des cars.

Accès libre et gratuit

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
Site : https://lesrivesdelart.com/