Concert organisé dans le cadre de la saison culturelle Jazz'Off

Le parcours d’Éric Séva, de l’univers des bals populaires à celui des scènes les plus prestigieuses, s’inscrit dans une logique comparable à celle du jazz.
Entouré d’un panel impressionnant de musiciens dont le passé confirme la familiarité avec les racines du jazz, Éric Séva a composé pour ce projet plusieurs thèmes magnifiques à la gloire de la note bleue, auxquels s’adjoindra le bluesman Harrison Kennedy (Prix Charles Cros 2015). Sebastian DANCHIN (Producteur, auteur, chercheur, musicien)

Unique en son genre, ce groupe de 12 musiciens furieux reprend depuis plus de 10 ans des standards du métal avec des instruments à vent. Metallica, Machine Head, Pantera, Guns' n' roses, Opeth, Dimmu Borgir, Mastodon,, Megadeth, AC/DC, Slipknot, Korn... sont réarrangés et interprétés avec talent et énergie, ce qui a permis aux Pastors of Muppets d'être programmés au Hellfest à 4 reprises, de tourner sur de nombreux festivals en France et ailleurs (Rock Oz Arènes, Reggae Sun Ska, Limoux Brass Fest, Sylak Fest, Vibrations Urbaines, EHZ, Halloween Invasion, Tropicana Beach Contest, Festival du Monastier, Azkena Rock Fest...), et dernièrement de remporter à l'unanimité le prix du jury du festival international de fanfares d'Amorebieta-Etxano, Haizetera 2018.
Leur troisième auto-production, Heavy Birthday, est sortie en 2017, après Pastors of Muppets (2012) et Headbrassbangers (2014 - salué par Robb Flynn de Machine Head en personne !).

Né de la rencontre de trois virtuoses, La Pie Swing est une exploration, une évasion dans un monde où l’énergie du swing vous monte à la tête, vous endiable les pieds, vous secoue le corps tout en vous faisant rêver…de couleurs orientales.

Cela va faire 20 ans que Les hurlements d’Léo laissent sur leur passage l’énergie positive, affirmée et résolue de ceux qui ne se taisent pas et gardent une taille humaine. C'est aussi l'énergie de leurs 20 ans qu'ils ont su garder et qui les portent aujourd'hui vers un nouveau projet musical.
Les hurlements d’Léo c’est un groupe, 8 musiciens, mais c’est avant tout une éthique, une philosophie : Vivre ensemble ! Créer ensemble et partager.
Après 12 albums, plus de 2000 dates en groupe, des projets solos, une tournée de 115 concerts en hommage à leur inspirateur Mano solo et des collaborations avec d'autres groupes, leur nouvelle création « LUNA DE PAPEL » se veut aiguisée par l’expérience de chacun. L’écriture plus introspective s’inscrit dans la réalité de chaque membre du groupe où chacun pose sa voix, son identité. De nouveaux instruments font leur entrée dans la formation. Les 12 compositions avec violon, oud, section de cuivres, accordéon sans flonflons et riffs de guitares acérés viennent nourrir leur style toujours très rock.
Attendus par un public fidèle, Les hurlements, troubadours de l’existentiel incarnent le spectacle vivant, bien vivant. Ils se retrouvent tous les 8, forts de leurs expériences, comme au retour d'un grand voyage, le retour à la maison avec des tas d'histoires à raconter et à hurler !

Little Tighter - peu resserré -, comme la peau du tambour au contact du feu pour qu’elle puisse justement se tendre…
Little Tighter est la traversée de deux voix. Celles de Claire Bergerault et de Frédéric Jouanlong. De leur passion de l’improvisation est né un duo qui pousse à leurs confins les ressources de la voix.
Frédéric Jouanlong donne le ton et raconte comment, lors d’une retraite dans le grand nord canadien, il sent sa voix changer de registre : « Je n’ai toujours été que dans des voix de tête. Je n’ai à peu près fait que rendre cérébral tous mes projets musicaux. Là (…), j’ai senti l’opportunité de faire descendre ma voix. Vers mon ventre, dans les forêts et parmi les bêtes. Aussi. Je me suis perdu pour pouvoir y être. De la tête au viscéral. Du grand froid à la forêt. De la nuit au feu. »

Chanteuse, accordéoniste et chef d’orchestre, Claire Bergerault participe aujourd’hui à plusieurs projets dans le domaine de la musique improvisée, expérimentale, ainsi que celui de la musique contemporaine.
Frédéric Jouanlong, chanteur, poète, performeur, musicien, plasticien, danseur... est un créateur lucide qui sait se situer dans le champ de la création actuelle.

Extraits d'un entretien de Claire Bergerault ( site de l'association Einstein on the Beach)

Pourriez-vous donner une définition de l’expérimentation musicale ?
L’expérimentation musicale c’est pour moi oublier ce que l’on sait, en sachant que cela est vain, et imaginer ce que l’on ne sait pas. C’est un état de corps et d’esprit, laisser faire en conscience peut être. C’est un ajustement perpétuel de tout cela réuni.

Que signifie l’improvisation dite libre ou totale ?
Je crois que l’improvisation libre ou totale n’existe pas. On part toujours de quelque part avec son passé, avec ses réflexions, avec ses choix esthétiques, ses goûts. Tout cela est présent dans la musique, c’est ce qui nous caractérise, nous construit.
On peut avoir le fantasme de faire une musique libre mais libre de quoi, de qui ? De nous peut être. Je crois que la liberté commence à partir du moment où l’on sait qu’elle n’existe pas. Et il faut tout faire pour la conquérir.

Quelles sont les racines de l’improvisation, selon vous ?
Un enfant quand il apprend le langage babille, teste, expérimente. Il y a un âge où il comprend que c’est sa propre voix qui émet ce son. Cet âge m’émerveille toujours. Pour moi, c’est ça la racine de l’improvisation. Le malheur, c’est qu’après, ça se perd… !

Leurs compositions Pop Folk aux harmonies ciselées révèlent les personnalités marquantes de ce duo.
Johanna Luz et Vincent Barrau, sont deux musiciens chanteurs au talent immense et d'une extrême générosité.
Leur répertoire est le fruit d'une collaboration dans laquelle ils composent, arrangent et écrivent les textes à deux avec l'envie de véhiculer l'émotion générée par ce qui est authentique, sincère et profondément sensible.
Leurs textes - narration poétique du quotidien - sont portés par une musique acoustique et chaleureuse dont l'univers évolue au croisement des styles qui leur sont chers (pop, folk, soul). Le fil conducteur de ces créations est la voix, leurs deux voix, en leads ou en choeur.

Mathieu Boogaerts, dont l'univers musical inspiré et les textes ciselés ne cessent, depuis vingt ans, de séduire la scène française, débarque en Périgord pour présenter (notamment) son dernier album (Promeneur, 2016).
Mais pour l'occasion, il ne vient pas seul ! Deux dessinateurs hors pair réalisent en direct et à ses côtés une performance à quatre mains pour offrir un spectacle de haute volée.
David Prudhomme, l'un des auteurs de bande dessinée les plus talentueux de sa génération, invité d'honneur du 29ème festival BD de Bassillac, et François Olislaeger, dessinateur de presse et performeur graphique, étendront leurs dessins sur la musique et les textes elliptiques de Mathieu Boogaerts.
Un concert rythmé et original, où le meilleur de la chanson française se mariera à la quintessence de la création graphique contemporaine.

Au Programme de cette édition :

SO LUNE
Originaire de la région lilloise, le duo So Lune s'est formé en 2012 de la rencontre musicale entre un frère et une soeur. Violoncelliste de formation classique et beatmaker, Romane rejoint Joseph, créateur de musiques électroniques. A la recherche d'une hybridation de leurs styles et de leurs sensibilités, le duo réussit une alchimie entre l'énergie lunaire de l'une et l'énergie solaire de l'autre. Entre acoustique et électronique, mélodies et bruitages, So Lune se révèle comme une fusion de deux lumières opposées et complémentaires en un design sonore élaboré d'où surgissent des textes chantés ou parlés. C'est à partir de son installation en Dordogne en 2015 que le duo s'engage totalement dans ce projet musical, soutenu par le Rocksane, Le Sans Réserve et l'Agence culturelle.
http://ouvretesoreilles.com/so-lune-lou-wave/

SWEAT LIKE AN APE (post-punk - Toulouse)
Né à Bordeaux en 2013, Sweat Like An Ape ! développe un set à l'urgence effrenée où l'énergie punk s'allie à une pop lumineuse et dansante. Bien qu'on y sente une influence anglo-saxonne (de par, en partie, les origines du chanteur, Sol Hess), les quatre garçons ont plaisir à fricoter avec le groove, que ce soit celui de James Chance ou du roi nigérien Sir Victor Uwaifo. Amoureux de climats épais, ils n'hésitent pas à y injecter cependant une dose d'intrigue et d'intensité.
Ayant chacun une belle expérience scénique avec divers projets musicaux actuels et passés (ainsi que dans d'autres domaines tels que la bande dessinée, les arts visuels, le scénario...), ils prennent leur nom au pied de la lettre, et livrent des lives où la sueur et la danse sont à l'honneur.
A peine un an après leur rencontre, Sweat Like An Ape ! entre en studio pour enregistrer leur premier album, Sixty Sinking Sailing Ships, lequel sortira début 2015.
En écoute sur Youtube : Safe word

INCENDIE VOLONTAIRE - (rock scandé sombre et pailleté - Bordeaux)
Projet émanant du groupe toulousain "Bruit Qui Court", réunit Nicolas Lafforgue au chant et aux textes, Sandra Da Silva aux claviers, Damien Baudru à la batterie, Théo Roumier à la guitare, Léa Cuny Bret au saxophone et Zedrine aux machines. Un son radical, parlé, rock et ouvert. Incendié Volontaire sort son premier album en mai 2018.
En écoute sur Bandcamp

Depuis quelques années, avec une petite pointe d'humour, Sylvain Roux se pose la question suivante : "Qu'aurait composé Bartók, s'il avait fait ses collectages de musique populaire en Périgord ?"
Passionné par les musiques traditionnelles et les musiques improvisées, il souhaitait prendre le temps de mener un travail de fond à partir, notamment, des magnifiques mélodies traditionnelles occitanes du Périgord, collectées et publiées, en 1902, par les abbés Casse et Chaminade.
Se sentant proche de l’esprit de Béla Bartók, ce nouveau quatuor propose une réécriture de ces mélodies en abordant une réflexion sur la modalité, l'amodalité, la polymodalité, les rythmes traditionnels de danse, la polyrythmie etc., ceci dans une démarche propre à une musique contemporaine dans laquelle l'improvisation apporte un souffle vivace et actuel.

Sylvain Roux avait envie de mener un travail de fond à partir de musiques traditionnelles et de musiques improvisées. Avec une pointe d'humour, il s’est posé la question suivante : "Qu'aurait composé Bartok, s'il avait fait ses collectages de musique populaire en Périgord?"
Se sentant proche de cet esprit, ce nouveau quatuor de musique de chambre propose alors une réécriture des mélodies collectées et publiées, en 1902, par les abbés Casse et Chaminade

Une réflexion est menée sur la modalité, l'amodalité, la polymodalité, les rythmes traditionnels de danse, la polyrythmie...
Une démarche propre à une musique contemporaine où l'improvisation apporte un souffle vivace et actuel.

Compagnie AU PAS DU BOEUF
Créée en 2004, par Sylvain Roux, la Compagnie Au pas du bœuf creuse lentement et profondément son sillon en prenant le temps, celui de la recherche, de la rencontre et de l'imagination à partir de la tradition au sens large. Enracinée dans ce Périgord occitan, elle laboure patiemment son terroir et son territoire tout en s'ouvrant sur les autres cultures. La compagnie n'a pas les deux pieds dans le même sabot, elle utilise le patrimoine comme un compost afin d'y planter des graines qui, grâce à l'improvisation et à l'expérimentation, donnent naissance à des fruits dont les saveurs se dégustent dans l'instant présent. La Compagnie Au pas du bœuf est en résidence permanente à L'insoliste, en Dordogne.

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site Internet